Microsoft relance la diffusion de la mise à jour 1809 pour Windows 10

La mise à jour d’octobre de Windows 10 fait timidement son retour. Initialement lancée début octobre, un fâcheux bug avait obligé l’éditeur à suspendre sa diffusion avant qu’une longue série de défaillances ne retarde un peu plus le retour de cette version. Ces problèmes sont désormais résolus et Microsoft relance la machine, tout en restant prudent.

Mardi 2 octobre, Microsoft profitait de son évènement Surface pour donner officiellement le coup d’envoi de la version 1809 de Windows 10, d’abord disponible par téléchargement manuel puis, prévoyait l’éditeur, poussée automatiquement via Windows Update. Mais moins d’une semaine plus tard, Redmond freinait des quatre fers. En cause, un bug de Known Folder Redirection provoquant la suppression de fichiers.

Ce défaut a rapidement été corrigé et Microsoft avait repris la diffusion de la mise à jour, mais avec grande prudence, uniquement auprès des membres du programme Insider. Grand bien lui en a pris puisque plusieurs autres bugs ont par la suite été découverts, contraignant le géant à retarder un peu plus le déploiement à grande échelle de la version 1809 de Windows 10. « En plus d’une validation interne approfondie, nous avons pris le temps de surveiller de près les commentaires et les données de diagnostic de nos Insiders Windows et des millions de périphériques figurant dans la mise à jour de Windows 10 octobre, et nous n’avons aucune autre preuve de perte de données » écrit dans un post de blog John Cable, directeur de la gestion des programmes Windows Servicing et Delivery.

Du retard et de la prudence

« Sur la base de ces données, nous entamons aujourd’hui le redéploiement de la mise à jour d’octobre en la rendant disponible aux utilisateurs avancés cherchant à vérifier manuellement les mises à jour » ajoute-t-il. Voilà donc que 1809 revient dans le circuit. Toutefois, Microsoft agit précautionneusement. Dans un premier temps, le déploiement concernera uniquement ceux souhaitant télécharger manuellement la mise à jour, ainsi que les entreprises par le biais des outils Windows Server Update Services, Windows Update for Business et System Center Configuration Manager.

La diffusion auprès du grand public aura lieu dans les prochaines semaines et mois. Et à tâtons, puisque Microsoft proposera la mise à jour après avoir analysé les terminaux des utilisateurs en quête d’incompatibilité, n’installant pas le programme tant que les problèmes ne seront pas résolus. « Alors que la mise à jour d’avril avait la vitesse de déploiement la plus rapide de la mise à jour de Windows 10, nous adoptons une approche plus mesurée avec la mise à jour d’octobre, ce qui ralentit notre déploiement pour une étude plus approfondie des données relatives à la santé des périphériques » note John Cable. Reflétant ce retard, le calendrier du support de cette version a été décalé. En outre, l’éditeur mettra en place l’an prochain un tableau de bord de l’état de mise à jour Windows.

Source L’Informaticien.